Prélèvements à la source en 2018 et ses conséquences en 2017 ?

Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu est inscrit dans la loi de finances pour 2017 et doit entrer en vigueur le 1er janvier 2018.

Ce prélèvement sera effectué à partir de votre imposition 2017 sur les revenus 2016.

Si votre situation professionnelle ne change pas (cas des retraités, salariés…), alors on peut dire que vous bénéficierez d’une « année fiscale blanche ».

Par contre, si vous bénéficiez de « revenus exceptionnels » en 2017 type dividendes, revenus de valeurs mobilières, indemnités diverses…, ils seront imposés.

Comment ?

  • déclaration des revenus en avril-mai 2018 et régularisation de votre imposition en septembre 2018

Conséquences sur votre épargne en 2017 ?

  • Les investissements permettant une déduction des revenus globaux : Les versements retraite comme Madelin, PERP sont à éviter. Les investissements en MH sont toujours possibles mais uniquement en cas de revenus exceptionnels.
  • Les investissements permettant un crédit d’impôt ou une réduction d’impôts : Les réductions et crédits d’impôt ouverts au titre de 2017 seront maintenus et seront versés intégralement au moment du solde de l’impôt, à la fin de l’été 2018. Pour les services à domicile et garde d’enfant, le versement d’un acompte de crédit d’impôt est prévu à partir de février 2018. Il sera égal à 30 % du crédit d’impôt de l’année précédente (crédit payé en 2017 au titre des dépenses 2016). Le solde sera versé en août 2018, après la déclaration de revenu qui reste inchangée et qui permettra de déclarer le montant des dépenses engagées en 2017 ouvrant droit au crédit d’impôt.

Résultats ?

Suspendez vos investissements avec déductions fiscales et miser sur les investissements avec réduction d’impôts.

En tout état de cause, un audit de votre situation patrimoniale s’impose avant toute prise de décision.

conseiller gestion de patrimoine