Marchés financiers 2017 : Et maintenant ?

L’année 2016 aura bien été celle de tous les dangers.

Business graph with arrow showing profits and gains financial on the stock exchange.

Les indices au 31/12/2016 :

 

CAC 40 : 4 862.31 points ; +4.86% en 2016

CAC PME : 1 143.5 points ; -1.13% en 2016

FTSE : 7 142.83 points ; +14.43% en 2016

DAX : 11 481.06 points ; +6.87% en 2016

Eurostoxx50 : 3 290.52 points ; +0.7% en 2016

Nikkei : 19 114.37 points ; +0.42% en 2016

Dow Jones : 19 762.6 points ; +13.42% en 2016

Nasdaq : 5 383.12 points ;  +7.50% en 2016

EUR/USD : 1,0525

Or : 1 151

Pétrole BRENT : 56.75

EURIBOR 1 an : -0.374%

OAT 10 ans : 0.689%

Contacter ASB Conseil

De multiples séances de panique boursière ont été vécues tout au long de l’année sans que l’économie mondiale ne déraille pour autant. Et, au final, l’élection de Donald Trump, aura donné un dernier coup de fouet aux marchés financiers qui ont tous terminés dans le vert après un très fort rebond courant 2e semestre 2016.

Après coup, il fallait être 100% investi sur les marchés actions, avoir les reins solides pour s’en sortir efficacement.

Et maintenant, que nous réserve 2017 ?

En ce début d’année, bon nombre d’éditos signent des prévisions positives sur les marchés financiers. De ces derniers, on retient entre autres choses, que globalement ça va mieux malgré les risques à venir, politiques ou économiques.

C’est donc tout naturellement qu’on se demande où placer son argent en 2017. Et malheureusement, il n’y a pas de solutions miracles. Que faire alors ?
Une première chose est sûre pour les investisseurs frileux : les fonds euros, vous oubliez et si vous en avez, vous sortez avant que cela soit trop tard !

Pour le reste, voici quelques éléments :

  • US : Une croissance économique qui s’est accélérée au 3eT 2016, qui doit perdurer à un haut niveau (inflation en hausse, marché emploi dynamique, hausse des salaires) pendant quelques temps encore. A court terme, une hausse des marchés est prévisible.
  • Europe : une croissance européenne qui plafonne avec de très fortes incertitudes politiques (Italie, Grande Bretagne, Pays-Bas, France, Espagne, Allemagne) en 2017. Malgré tout, le marché européen offre toujours des opportunités de par une faible valorisation que l’on peut estimer de l’ordre de 30% sur un horizon de 4-5 ans. Une approche tactique s’impose donc.
  • Asie : la Chine semble être parvenue à gérer son ralentissement économique. Cependant, il y a beaucoup d’incertitudes. Les investissements devront donc se faire avec prudence.
  • Taux d’intérêts : les taux courts sont négatifs en zone euro et écrase la courbe des taux. Le marché du crédit n’est plus désormais bon marché. Il n’y a plus beaucoup de gains potentiels. Compte tenu de la remontée des taux prévisibles, il vaut mieux privilégier les obligations à court terme que celles à long terme.

 

Convenons ensemble d’un entretien pour découvrir nos solutions personnalisées !

 

conseiller gestion de patrimoine