Les marchés financiers : un fort rebond en Octobre

Après les troubles sur ces trois derniers mois, les marchés financiers ont fortement rebondi en octobre malgré des bénéfices des entreprises qui stagnent ou se dégradent à Wall Street.

C’est du jamais vu dans l’histoire pour un mois d’octobre… même si ce n’est pas le record absolu.

Libellé Var/1janv Var/Octobre
CAC 40 14,63% 10,64%
CAC PME -0,86% 5,96%
EUROSTOXX 50 8,64% 11,38%
DOW JONES 2,90% 8,55%
NASDAQ 10,04% 9,22%
NIKKEI 13,62% 7,68%
INDE 1,08%
SHANGAI COMPOSITE -3,55%
TAIWAN 1,33%
HONG KONG -3,60%

conseiller gestion de patrimoine

Comment expliquer ce rebond ?

  • Une reprise technique après une baisse excessive des marchés ces derniers mois.
  • De bonnes publications européennes (sur le secteur des télécoms par exemple) mais aussi américaines sur le secteur des technologies.
  • La communication de la BCE qui a réitéré sa volonté et sa capacité de poursuivre et de prolonger son QE, comme d’ailleurs tous ses homologues l’avaient fait auparavant.

 

Il reste encore deux mois pour finir en beauté et tenter de boucler une année qui, pour l’instant, s’avère satisfaisante car bon nombre de fonds actions affichent des performances supérieures proches de 15% et surperforment leur indice de référence. Toutefois, par exemple, en France, tous les secteurs ne sont pas logés à la même enseigne.

Libellé (les 4 secteurs les +/- performants) Var/1janv
Matériaux de base -2.36%
Electronique et équipements électroniques -2.58%
Gaz, eau et services multiples -3.39%
Services aux collectivités -12.53%
Automobiles et équipementiers 33.48%
Aérospatiale et Défense 33.60%
Produits ménagers 36.42%
Equipements de loisirs 57.36%

A contrario, la gestion obligataire, elle, aura été très compliquée jusqu’à présent : baisse des rendements significatifs ; de nombreux pièges sur le crédit high yield ; une gestion des arbitrages pour des obligations souveraines périphériques compliquée comme le choix parfois du seul cash ou du très court terme pour éviter le risque de duration longue…. La conséquence pour l’instant, ce sont des performances extrêmement basses ou négatives pour les investisseurs prudents et des performances minorés sur les autres profils.
En cette fin d’année, l’environnement actuel des marchés et des économies demeure propice aux emballements de toute nature. Face à ces épiphénomènes, la diversification de votre patrimoine demeure le meilleur rempart.

Contacter ASB Conseil