Le patrimoine financier des français non optimisé

Chaque mois, les annonces de statistiques de collecte laissent entendre que les Français chamboulent leur épargne.

hands holding tress growing on coins with kid's hands / csr

Mais lorsque l’on s’intéresse à l’encours global de chaque grande famille de placements, sur la base de l’étude « épargne des ménages » de la Banque de France, les sommes placées sont telles que l’ordre établi est loin d’être bousculé.

Et qu’indique cette étude ?

Malgré le contexte des taux bas, avec des rendements des produits non risqués qui n’en finissent plus de se rapprocher de zéro, la moitié des économies restent stockées sur les livrets et l’assurance-vie, fonds euros. Et, les Français ne prennent même plus la peine de placer leur habituelle épargne de précaution.

L’assurance-vie, largement n°1

En 2000, elle représentait 27% des placements financiers des ménages français, en termes de montant, selon la Banque de France. Le dernier baromètre de l’épargne des ménages de l’institution permet de mesurer l’importance toujours grandissante de l’assurance-vie en France : elle pèse 37% du portefeuille des Français à la fin 2015 ! Plus exactement, l’assurance-vie en euros pèse pour 1.375 milliards d’euros selon l’estimation de la Banque de France. Soit 80% de l’assurance vie est versé sur un fond en euros dont la rémunération baisse d’année en année (2.3% en moyenne en 2015). Rien n’indique que cette tendance pourrait s’inverser.

Selon votre horizon de placement, ne serait-il pas plus judicieux d’investir sur des supports diversifiés dont la rémunération serait plus importante sur la durée ?

conseiller gestion de patrimoine

Les livrets d’épargne, toujours 2e

Près de 9 ménages français sur 10 possèdent au moins un livret d’épargne selon l’Insee. En terme d’encours, les livrets représentent 592 milliards d’euros, soit 13% du portefeuille des Français. Et cette estimation de la Banque de France inclut le Compte épargne logement, dont le fonctionnement et la liquidité se rapproche du livret. Mais pour quelle rémunération ?

  • Livret A, Livret Bleu, LDD : 0.75% net d’impôts
  • Livrets bancaires soumis à l’impôt : de 0.22 à 0.52% net d’impôts selon votre TMI (tranche marginale d’imposition).
  • Compte épargne logement : 0.42% net d’impôts. Avez-vous vraiment besoin du crédit épargne logement pour un montant de 23ke maximum au taux de 2% ?

Pour votre épargne de précaution, n’utilisez que les livrets défiscalisés et une assurance vie fonds euros pour augmenter la rémunération de votre épargne liquide.

Le compte bancaire, 3e compte de dépôt

Un paradoxe. Derrière l’assurance-vie et les livrets d’épargne, les économies des Français reposent en premier lieu sur les dépôts à vue, soit principalement des comptes courants non rémunérés. Fin 2012, les encours des dépôts à vue des ménages français étaient de 310 milliards d’euros pour grimper à 383 milliards d’euros fin 2015.

Ce phénomène traduit une « démotivation » des épargnants « à rechercher un placement rémunéré », la faute aux taux bas, selon Didier Caylou, directeur du département banque finance assurance de l’Audirep, qui a récemment réalisé un sondage pour la Caisse d’Epargne sur le sujet. L’économiste Philippe Crevel pointe lui une « logique d’attentisme », les Français étant actuellement moins enclins à « se constituer une épargne de précaution, sur un livret ».

 

Le reste de l’épargne des ménages se répartit dans de multiples familles de placements : actions cotées, fonds monétaires, fonds d’investissement non monétaires, comptes à terme, PEL…

Et quid du Plan épargne logement (PEL), qui bat, chaque mois, un nouveau record d’encours ? Les banques insistent sur ce placement mieux rémunéré que les livrets mais surtout qui rentrent dans une politique de commercialisation afin de gonfler les fonds propres des banques. Et pour le client ? Besoin d’un crédit immobilier à terme ? 92 000€ maximum à 4% est-ce vraiment intéressant ? Pour sa rémunération ? Si vous sortez avant 3 ans, les intérêts sont recalculés au taux du CEL…Aucun intérêt donc

 

Dans ce contexte financier, prenez en main le développement de votre épargne.

Avec ASB Conseil, mettons en place ensemble, une véritable stratégie d’investissement répondant à vos objectifs !!!

conseiller gestion de patrimoine