Interview des 2 athlètes d’ASB Conseil après les WMAC Lyon 2015

Début Août, nos deux ambassadeurs ont participé au championnat du monde d’Athlétisme ouvert aux Athlètes âgés de + 35 ans.

Alors Anthony, comment se sont passées tes 2 courses ?

AB : Mardi 04/08, il faisait près de 30 degrés (temps couvert) pour le 8kms cross-country. Environ 230 athlètes sur 4 catégories d’âges sur un parcours de 2 kilomètres à faire 4 fois, plutôt roulant mais avec une partie technique (virages serrés et relances)…L’objectif était de se faire plaisir et de descendre sous les 36’. Cet objectif a été atteint avec une performance de 35’30…

IMG_4494

Vendredi 07/08 : un 5000m piste sous la canicule (plus de 40 degrés)…Cela a été une course très compliquée avec cette chaleur écrasante. Dès que l’on faisait le moindre effort, on avait la gorge extrêmement sèche…Je n’ai pas malheureusement pas atteint l’objectif de descendre sous les 20’ (21’19 au final) ayant coincé sur le 3e et 4e kilomètre.

IMG_4654

 

Mais au final, un plaisir immense d’avoir participé à ces championnats du monde et d’avoir fait des temps quasi conforme aux objectifs.

Et pour toi Éric, comment s’est déroulé ton décathlon ?

ER : La veille de l’épreuve j’ai eu un virus qui m’a fatigué et déshydraté. Le matin de l’épreuve, petit réveil musculaire, toujours un peu nauséeux mais le physique répondait bien. Ce que ma première épreuve, le 100 mètres m’a confirmé, avec un chrono de 11″87, mon meilleur temps depuis 2009. Mon décathlon était bien lancé sur des bases nettement supérieur à mon record. Mais… Ensuite une blessure à l’échauffement du saut en Longueur m’a contraint à arrêter la compétition.

IMG_4481

 

Et que s’est-il passé ?

ER : Durant l’échauffement, je fais un premier saut avec de bonnes sensations mais sur le deuxième, j’ai ressentis une vive douleur à l’ischio gauche ….. Le verdict du Kiné est sans appel : grosse élongation voire petite déchirure. La conséquence est la fin de mes championnats alors que j’avais de grosses ambitions, d’autant plus avec mon chrono canon sur la première épreuve du 100 mètres.

Tu as suivi l’ensemble de l’épreuve, la médaille était jouable ?

ER : En effet pour rester dans l’ambiance et suivre mes adversaires, mais néanmoins amis, je suis resté pour les coacher et conseiller. La 4ème place était largement accessible mais les médailles de bronze voir d’argent était également à portée car je visais un total entre 6450pts et 6550pts (podium : 1er avec 6594pts, le 2e avec 6555pts, le 3e avec 6500pts).

Anthony, un mot sur ton collègue, Eric ?

AB : Je suis très déçu pour lui. Il était en super forme et ne s’était jamais blessé en compétition…Et il a fallu que ce soit cette année…Le podium était jouable pour lui…C’est vraiment dommage.

Et maintenant ? Quels sont vos objectifs pour la saison à venir ?

AB : J’ai mis en lumière certaines lacunes à travailler et je pense dorénavant travailler spécifiquement sur les courtes distances (10kms maximum).

Un rêve : aller à Perth l’année prochaine pour les refaire l’année de mes 40 ans….

ER : L’année prochaine, je passe dans une nouvelle catégorie les M40-44, avec comme objectif un troisième titre de champion de France consécutif, le record de France de la catégorie qui est à portée de pointes, et le point d’orgue les prochains Championnats du Monde en octobre 2016 à Perth, si j’arrive à décrocher des mécénats.

Qu’avez-vous pensé de l’organisation ?

ER : Ayant déjà participé précédemment à 5 grands championnats internationaux, vu le très grand nombre de participants (entre autre 50 athlètes dans mon épreuves) l’organisation à été relativement bonne, malgré quelques couacs sur la composition des groupes qui n’était pas du tout des groupes de niveau, dommageable pour le spectacle et la concurrence. Egalement un gros souci sur l’accessibilité et la visibilité des résultats sur internet qui ont tardé à paraître.

AB : Pour ma part, pour une première, j’ai trouvé cela plutôt bien organisé. Les horaires ont été bien respectés. Une seule incompréhension : pourquoi la cérémonie d’ouverture a-t-elle eu lieu au bout de 8 jours ?

Une image, un souvenir de ces championnats ?

ER : Comme d’habitude la fraternité qui règne lors d’un décathlon entre les participants. Mais également la très grosse mobilisation et participation des athlètes français qui d’ailleurs, ont permis à la France de terminer première au classement des médailles.

AB : j’ai plein d’images en tête au-delà de mes 2 courses : la perche des + 70 ans hommes ; le 1500m du Décathlon Hommes + 85 ans ; le record du monde du 100m femmes catégorie 55-59ans en 13’’03 !!! Des moments forts tant en terme de performance mais également de dépassement de soi.

Un dernier mot pour finir ?

AB : Merci à Eric de m’avoir poussé à faire ces championnats, à mes supporters sur place qui ont fait du bruit et à ASB Conseil, pour son aide financière. Une superbe expérience à renouveler…

ER : Très déçu de ma blessure car j’étais prêt pour aller au combat. Mais je suis d’autant plus motivé pour l’année prochaine à perfectionner ma préparation pour revenir plus fort. Et encore un très grand merci à ASB Conseil qui m’a permis, en me sponsorisant, de préparer ces championnats dans les meilleurs conditions possible.

IMG_4692